Aide

Fonctionnement du moteur de recherche :

(La casse est indifférente)


trouve les textes contenant « enfant » ET « étranger ».


trouve les textes contenant « enfant » mais en premier ceux qui contiennent aussi « étranger ».


trouve les textes contenant « enfant » mais PAS « étranger ».


trouve les textes contenant la séquence « enfant étranger ».

Le 23 avril au Théâtre de l’Épée de bois

État d’urgence culturelle.

Comment inventer ensemble un avenir ?

Réservez votre journée du 23 avril sur resa@horschamp.org

Entrée libre à l’appréciation de chacun. Le bar sera ouvert de 18h à 23h avec les bons petits plats de l’équipe du théâtre.

Débattre, échanger des idées, rencontrer des acteurs culturels et artistiques avec lesquels mener des actions, rechercher ensemble des solutions pour l’avenir et construire de nouveaux outils.

Nous venons d’horizons, de pratiques et de langages différents : journalistes, plasticiens, chorégraphes, poètes, conteurs, vidéastes, performers, psychanalystes, acteurs, écrivains, philosophes, anthropologues, militants, clowns, danseurs, metteurs en scène... Nous avons en commun de mesurer, chacun dans nos domaines, l’étendue du désastre, de la désertification des imaginaires à la raréfaction de nos possibilités de vivre et se rencontrer en dehors des circuits marchands.

C’est pourquoi nous appelons à se réunir, pour confronter nos états des lieux et réaffirmer la nécessité, que nous sentons, percevons ou analysons, de ramener l’État à sa fonction d’émanation collective, et non de relais d’impératifs technicistes et de rentabilité, et de remettre de la culture au centre du débat public - une culture qui ne soit ni un bien exclusif, ni ne se réduise à l’assentiment paralysant autour de l’admiration de l’admirable. Une culture vivante, féconde, et agissante, qui reprenne sa place dans la collectivité.

Une journée de réflexion commune organisée par plusieurs partenaires au Théâtre de l’Épée de bois (Cartoucherie de Vincennes) avec de nombreux intervenants et ouverte au public. Le 23 avril 2016, du début de l’après-midi au soir (Pour ceux qui désirent parler concrètement de l’avenir de la revue ce sera à partir de 15h et les rencontres ouvertes au public démarreront à 18h jusqu’à environ 23h). Cette journée sera une occasion de se retrouver pour débattre autour des différentes questions regroupées sous le vocable « culture » et que nous préférons nommer « outils du symbolique », leurs implications dans le fonctionnement de la société contemporaine et l’absence de prise en compte de ces questions par les « politiques ».

La discussion couvrira un champ très vaste, de l’édition à l’ensemble des pratiques de l’art en passant par les domaines de l’éducation et de la psychiatrie. Toutes les informations sur les partenaires, les thèmes et les horaires précis seront communiqués très prochainement.

Le 23 avril, le Théâtre de l’Épée de bois nous accueillera avec nos partenaires, pour élaborer ensemble le discours commun que nous portons les uns et les autres. Des ateliers thématiques regrouperont celles et ceux qui se reconnaissent dans cette nécessité de reprendre langue. La forme de cette invitation est un peu singulière, puisque nous vous proposons par avance de rêver, dans vos langages, à ce que vous voudriez, ce jour-là, dire. De ces rêves, nous désirons voir émerger autant de textes, de propositions chorégraphiques, de théorisations que de slogans qui redonnent puissance et désir de poursuivre nos chantiers, accrus de nos forces multiples.

Nous voudrions que de ces propositions naisse l’ébauche d’un texte commun, première pierre d’un cycle de rencontres qui fera exister la question artistique et culturelle dans l’espace public (et donc politique au sens noble du mot).

Premiers axes thématiques

« L’art de l’hospitalité. Fabrique des espaces et des paysages urbains »
Avec Valérie de Saint-Do, Julien Beller et Échelle inconnue…
« Invisibles et inaudibles sur les scènes contemporaines »
Avec Coline Merlo et des membres du collectif « Décoloniser les arts », Bintou Dembele, Marcus Borja, Josza Anjembe, Emmanuel Vilsaint, Delphine Martincourt, Catherine Bozkowitz.
« Il n’y a pas de neutralité politique dans la critique culturelle »
Pauline Perrenot, Aurore Krol, Jef Klak…
« L’art dans les lieux de relégation (psychiatrie, prison, précarité…) »
Avec Nicolas Roméas, Patrice Lambert, Régis Meyran, José Sagit….

« Danseurs, philosophes, linguistes, architectes, plasticiens, conteurs, marionnettistes, sociologues, psychanalystes, photographes, bibliothécaires, rêveurs, journalistes, clowns, comédiens, éditeurs, anthropologues, historiens et chercheurs de tous poils, poètes, chanteurs, professeurs, libraires, musiciens, magiciens, cinéastes, griots, jardiniers inventifs, écrivains, étudiants, chamanes, ethnologues, arpenteurs de l’invisible, amateurs et professionnels, et vous lecteurs, et vous qu’on relègue à la catégorie de spectateurs, tous ceux qui sont embarqués avec sincérité dans ce bateau qu’on appelle « culture » et qui ne supportent pas qu’on le saborde sans réagir, c’est le moment. Sortez de votre coquille, de vos jargons, de vos chapelles, de vos corporatismes, de vos égos, de votre timidité, sortez-en pour une fois et venez parler ensemble, ou dire avec votre langage, venez faire connaissance et construire un mouvement. Faisons connaissance. C’est, comme on dit, le moment ou jamais. »

L’animation générale de la soirée sera assurée par le talentueux Jean-Luc Prevost de la troupe Les Goulus. À 18h ouverture en musique de la Grande conversation avec l’Orchestre de famille de la tribu des Rappoport.

Cette Grande conversation se déroulera avec toute l’équipe de la revue, de nombreux artistes dont la grande Angélique Ionatos, le performeur Frédéric Etcheverry qui improvisera un « Poème à Danser », ainsi que des invités parmi lesquels Samuel Churin (comédien, membre du CIP-IDF), Michel Thion (poète), Régis Meyran (anthropologue, chercheur associé au Laboratoire interdisciplinaire récits, cultures, sociétés), Lætitia Lafforgue (Fédération des arts de la rue), Roger Martelli (Magazine Regards), Jacques Livchine (Théâtre de l’Unité), Édith Rappoport (Théâtre du blog), Pierre-Jérôme Adjedj (auteur, metteur en scène), Olivier Brunhes (L’art éclair), Patrice Lambert (psychanalyste), Jean-Claude Boual (président du collectif des associations citoyennes), la présence filmique de Roland Gori (psychanalyste, cofondateur de l’Appel des appels), Laurent Grisel (poète), Julien Blaine (poète), Thierry Pariente (directeur de l’ENSATT), Jean-Jacques Hocquard (La Parole errante), Jean-Michel Lucas (docteur en sciences économiques, universitaire, ancien DRAC), Jean-Pierre Lanfrey (Maïs International), Des membres de la revue Jef Klak, Baptiste De Reymaekaer (Culture et démocratie, Bruxelles), Stéphane Gatti (La Parole errante), Jean-Claude Amara (Droits devant !!!, Droit au logement), Marie-José Mondzain (philosophe, spécialiste de l’art et des images), Julien Beller, Marta Jonville et Tomas Matauko (Association Lunik), Marc Lacreuse (Collectif éducation populaire et transformation sociale), des membres du Collectif « Décoloniser les arts », Charlotte Cauwer (Architecte, PEROU), Mike Bonanno (Yes Men), Paul Blanquart (philosophe, sociologue, auteur entre autres de « Une histoire de la ville : pour repenser la société ») et la présence (physique ou virtuelle en fonction de sa forme) de notre ami Jack Ralite…

La question de l’état des droits culturels en Europe et en France sera reliée à chaque thématique par Jean-Michel Lucas tout au long de la soirée.

15h-18h : Discussion en petits groupes sur les actions à mener avec la revue.
Chantiers ouverts au public sur les différents thèmes et élaborations de formes (performances, poésie, slam, musique, etc.)

18h : Ouverture avec l’orchestre de la famille Rappoport.

18h30-23h : Grande conversation autour des quatre thèmes…

Inscriptions : resa (at) horschamp.org

Si vous souhaitez aider à l’organisation de cette journée, n’hésitez pas à nous écrire à diffusion (at) horschamp.org…

https://www.youtube.com/watch?v=3KMcXr_Un4Y&sns=fb

Cassandre/Horschamp -16 rue Girardon -75018 Paris - France - Tél. : 01 40 35 00 98 - Fax : 01 40 35 00 31
Site réalisé sous Conception et réalisation : gillesklein